blogue

3 conseils autres que financiers pour vous préparer à la retraite

La retraite implique une transition majeure pour l’ex-travailleur. Ce dernier, généralement préparé financièrement pour vivre ce nouveau chapitre de sa vie, doit aussi s’assurer d’être prêt psychologiquement pour cette étape. Budget Express vous propose 3 conseils pour vivre une transition harmonieuse à la suite de votre départ du marché du travail.

1) Faire l’essai de nouvelles activités avant de quitter votre boulot

Tous les médias spécialisés font l’apologie de l’épargne en prévision de la retraite. Ils en rajoutent une couche supplémentaire en début d’année, avec l’arrivée de la traditionnelle « campagne REER ». Tellement que, parfois, l’épargnant en oublie l’essentiel : de quelles façons occupera-t-il les 168 heures dont il dispose désormais toutes les semaines ?

Un bon conseil : maintenez une certaine diversité d’intérêts. Le danger n’est de miser que sur une seule activité. Qu’arriverait-il si vous vous lassiez de celle-ci ? Ou qu’une blessure vous empêchait d’y donner libre cours ? Alors, n’hésitez pas à essayer des activités de musique, peinture, jardinage, menuiserie ou technologie, à titre d’exemple. Et pourquoi ne pas tenter l’une d’elles avant même d’avoir quitté votre travail, question de jauger les possibilités ?

2) Mettre à profit vos plus grandes passions

Vous étiez bien heureux en emploi : vous aviez l’occasion de vous y réaliser. Votre contribution était, bien évidemment, très appréciée ! Et maintenant ? Mises à part les activités identifiées précédemment, qu’est-ce qui vous procurera le plus de satisfaction à compter de maintenant ? Évitez, cependant, de prendre des décisions radicales. Le fait d’aimer bricoler ne justifie pas nécessairement d’emprunter 50 000 dollars sur votre marge de crédit hypothécaire pour retaper votre résidence principale de fond en comble…

À cette étape-ci, bien connaître vos passions vous sera très utile. Vous aimez la littérature ? Envisagez la possibilité de tenir un blogue ou d’écrire un livre ! Votre jardin fait l’envie du voisinage ? Proposez vos services à gauche et à droite. Vous souhaitez aider et donner généreusement de votre temps ? Plusieurs organismes communautaires sont à la recherche de bénévoles. Le mot d’ordre, c’est d’accomplir quelque chose qui vous rendra fier !

3) Planifier vos activités quotidiennes

Vos journées au travail étaient probablement bien organisées. Chaque jour, vous consultiez votre agenda pour suivre le plan de match établi, tout en vous assurant quelques pauses et une heure de lunch bien méritée. Pourquoi en serait-il autrement une fois retraité ? N’hésitez pas à demander conseil à des personnes qui ont déjà vécu cette période de transition. Comment ont-ils trouvé le premier mois de leur retraite ? Et leur première année ? Que feraient-ils différemment pour mieux s’y préparer ?

L’objectif n’est pas de vous surmener ou d’éliminer la spontanéité, mais plutôt d’éviter les temps morts qui pourraient, à terme, miner votre moral. Vous pourriez, par exemple, organiser des rencontres hebdomadaires avec vos proches. Voilà le moment idéal pour développer vos anciennes relations d’amitié ou en bâtir de nouvelles. Un café avec Jean le lundi, une marche avec Robert le mardi, un souper d’amoureux le mercredi et un évènement hebdomadaire de type « vins et fromages » à votre domicile durant le week-end, entouré des mêmes fidèles, pourquoi pas ?

EN BREF

  • Lorsqu’il s’agit de planification de la retraite, l’aspect émotionnel est aussi important que l’aspect financier, même si on en entend moins parler…
  • Une fois que vous aurez défini ce que vous souhaitez faire de votre retraite, révisez votre budget pour évaluer quelles seront et ne seront plus vos dépenses durant cette étape de votre vie.
  • Une saine gestion du temps contribuera à maintenir la solidité de vos finances personnelles. Vous éviterez ainsi de prendre des décisions radicales ou impulsives.

À lire aussi, sur le même sujet :

Retraite : 5 stratégies pour optimiser votre décaissement

Dominique Lamy

Le fin mot de l’histoire